Accueil Pistes de haut rendement Devenir rentier immobilier : les alternatives ici

Devenir rentier immobilier : les alternatives ici

comment devenir rentier immobilier

Vous avez de l’épargne et vous demandez comment devenir rentier immobilier?

Car vous ne jurez que par l’immobilier (c’est un domaine qui vous rassure) et n’aimez pas les autres formes d’investissement comme les actions (vous n’y comprenez rien ou trouvez cela trop risqué), les commerces (nécessité de gérer du personnel), etc

Nous allons voir ci-dessous les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour devenir rentier immobilier.

En effet, il n’y a pas que l’immobilier traditionnel, c’est-à-dire la mise en location de maisons ou d’appartements. Le secteur de l’immobilier est bien vaste… Passons en revue les différentes alternatives.

Acheter son premier logement rapidement

Cela va de soi, mais si vous êtes jeune et avez pour objectif de devenir rentier immobilier, acheter votre premier logement personnel rapidement plutôt que louer est un pas vers la bonne voie.

Avant d’avoir des obligations familiales, cela vous permettra notamment de choisir un remboursement court. Et ainsi d’avoir une puissance d’épargne supérieure dans le futur pour investir dans d’autres biens.

Par contre, et j’insiste sur ce point, il faut que vous ayiez une perspective de rester dans le logement un certain nombre d’années (à calculer au cas par cas, mais en général au moins 5 années grand minimum). Vous pouvez toujours le louer ensuite, mais actuellement, le rendement locatif est très mauvais (en France en tout cas).

Investir à l’étranger

Avez-vous déjà pensé aux possibilités d’investissement immobilier à l’étranger? Voire l’étranger un peu exotique, comme l’Asie? J’ai découvert cela en voyageant, et n’aurais pas pu le faire autrement. Pour être honnête, je n’aurais pas osé investir depuis l’Europe à l’étranger, sans avoir été sur place.

Mais avec le recul, je m’aperçois que c’est une contrainte purement psychologique, car le risque n’est pas forcément beaucoup plus élevé (étant donné l’état de quasi-faillite de certains pays européens…) Et il existe des pays en pleine croissance où les étrangers ont le droit d’acheter.

J’identifie 3 profils de personnes pour ce type d’investissement (un peu aventureux par rapport à un investissement classique en France ou en Europe) :

  • Des personnes avec une grande fortune (> 500 k€). Mettre un ticket de 50k€ sur un studio dans une ville d’Asie ne représente qu’une faible part du total de leur patrimoine et booste leur rendement (qui peut atteindre 10%).
  • Des personnes ayant un lien avec le pays d’Asie concerné : soit un projet d’expatriation là-bas, soit de la famille là-bas.
  • Des personnes comme moi, qui veulent améliorer le rendement de leur capital, être indépendant financièrement bien avant la retraite et sont prêts à sortir des sentiers battus (même si l’investissement représente une bonne part de leur épargne)

Un petit avertissement préalable, émanant de mon expérience personnelle : ne vous attendez pas à un niveau de professionnalisme ni de disponibilité des données aussi pointus qu’en Occident.

La culture n’est pas la même. Les questions fortement influencées par toutes les contraintes et réglementations que l’on subit en Europe n’ont pas vraiment de sens là-bas.

C’est libre, c’est prometteur, c’est dynamique (et ça fait du bien). Mais la contrepartie est qu’on n’a pas le même niveau de connaissance et de garantie. Cela dit, la qualité du bien est tout à fait correcte. C’est juste le processus de vente qui est un peu amateur.

La location court terme de vacances

Cela nécessite que votre bien soit situé dans une zone touristique, mais cela augmente grandement le rendement. Etant donné les restrictions à ce type de location en France (notamment à Paris), je vous conseille plutôt de faire cela à l’étranger. Voyons comment.

Devenir rentier immobilier avec des villas paradisiaques

C’est le pari qu’a fait ce Français (à Bali et Saint Barth dans les Antilles) : il a fait construire de belles villas dans ces endroits exotiques et les louent à la semaine. Il pourra vous aider, et il explique notamment sa stratégie sur AirBnB pour optimiser son rendement locatif.

Les capitales européennes

Grâce aux compagnies aériennes à bas coûts qui ouvrent de nouvelles lignes, beaucoup de villes européennes touristiquement attrayantes sont accessibles facilement. De ce fait, le business de la location d’appartements pour quelques jours (via des plateformes comme AirBnb, Bedycasa, Wimdu) explose. Une contrainte : privilégier le centre-ville.

Reste à identifier les capitales où l’immobilier n’est pas trop cher et où les rendements peuvent être importants.

Deux pistes pour vous :

  • Berlin, en vogue actuellement, et où l’immobilier est encore très raisonnable pour une capitale,
  • Lisbonne, même topo, mon ami Thibaut vous explique tout ici.

Les SCPI entreprises

Les SCPI sont de l’immobilier papier, certes, mais de l’immobilier tout de même, qui repose sur des actifs tangibles.

Et les SCPI d’entreprises permettent de diversifier son patrimoine immobilier dans des secteurs comme les bureaux, les centres commerciaux, les entrepôts, etc…

A envisager. J’en révèle 4 recommandables dans un précédent article.

Les REITs

C’est le même concept, mais à l’étranger. On reste toutefois souvent en occident et dans les pays développés avec ces produits (USA, Canada, Allemagne, etc)

On diversifie comme précédemment (il existe des REITs dans les infrastructures de production d’énergie renouvelable, dans des établissements pour personnes âgées, dans des rails de chemin de fer, etc) mais on diversifie en plus géographiquement ! J’ai déjà parlé du principe des REITs. Et je vous ai même préparé un rapport spécial sur les REITs et comment optimiser leur rendement avec des stratégies sur options.

Les parkings

C’est un investissement qui demande encore moins d’entretien qu’un logement, et offre des rendements parfois bien supérieurs.

Cela dit, le marché commence à être quelque peu saturé… De source d’un blogueur qui a fait des parkings sa spécialité, il faut maintenant négocier énormément pour faire une bonne opération d’achat. N’achetez pas au prix affiché dans une annonce.

Je souhaiterais aussi attirer votre attention sur cette réflexion :

Les modes de transport, et en particulier le transport automobile, vont probablement être complètement bouleversés avec l’arrivée d’innovation technologiques comme la voiture autonome et les systèmes de partage de voiture. Il n’est pas certain que la possession d’une (ou deux) voitures individuelles par les ménages soient encore la norme dans 10 à 15 ans, en particulier en ville. Du coup, prenez cela en considération dans vos projections de rentabilité d’une place de parking, et je vous conseille de faire un scenario du pire avec forte diminution du loyer mensuel due à un changement de mode de vie et de fin du règne de la voiture individuelle.

Les immeubles

En Suisse, devenir rentier immobilier implique de s’intéresser aux immeubles : il vaut en effet mieux acheter un immeuble entier plutôt que plusieurs appartements. Il existe une forte décote quand on achète un immeuble par rapport à tous les appartements qui le composent.

Nous n’allons pas rentrer dans les détails maintenant, mais ayez cela en tête si vous décidez d’investir dans l’immobilier résidentiel locatif en Suisse. Je tiens cela d’un ami qui fait cela très bien (mais il n’a pas de blog hélas).

Voici donc quelques pistes à explorer pour devenir rentier immobilier. S’il n’y a qu’une chose à retenir en conclusion, c’est ceci : sortez des sentiers battus et du classique appartement mis en location…. et votre rendement s’en trouvera sensiblement amélioré.

Mots clés ayant permis aux internautes de trouver cet article :

  • rentier immobilier
  • devenir rentier
  • Devenir Rentier Immobilier
  • comment devenir rentier

4 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

CommentLuv badge