Accueil Conseils aux traders et investisseurs Comment faire fortune : réfléchissez et devenez riche

Comment faire fortune : réfléchissez et devenez riche

    reflechissez devenez riche

    [NOTE : Cet article participe à l’événement inter-blog “Le meilleur livre sur la bourse” organisé par Ben du blog BourseEnsemble.com (voir la liste des participants en toute fin de cette article sur comment faire fortune)]

    Pour ce sujet vaste et intéressant, j’ai délibérément choisi de parler d’un livre qui ne traite pas spécifiquement de bourse. Pourquoi? Car comme je l’explique au point 3 de cet article sur les 10 erreurs à éviter en bourse, 70% de la réussite en bourse vient DE VOTRE PSYCHOLOGIE.

    Vous pouvez donc choisir n’importe quelle stratégie de trading qui fonctionne (et que vous aurez découverte dans un livre ou une formation), si vous n’avez pas un état d’esprit adéquat de conquête et de réussite, vous allez échouer ou même ne jamais appliquer cette stratégie correctement.

    C’est pourquoi je vous recommande grandement de lire ce livre : Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill, qui va changer votre approche de la réussite.

    En voici un résumé et une mise en parallèle avec l’univers boursier.

    Tout savoir est inutile s’il n’est pas appliqué

    Avec ce livre, nous allons étudier la différence entre certaines personnes qui réussissent à devenir riches et à avoir une influence considérable sur leur époque, et d’autres qui échouent et doivent se contenter de subir une vie qu’ils n’ont pas choisi. J’ajouterais en préambule à ces principes un élément fondamental : c’est que tout savoir théorique que vous pouvez accumuler ici et là est complètement inutile si vous ne l’appliquez pas et ne faites pas l’effort de faire les exercices. Considérez ce livre comme un livre de travail.

    C’est une vraie mine d’informations, de principes de bon sens, d’histoires intéressantes (N.Hill a consacré 20 ans de sa vie à ce projet), mais il faut prendre le temps de tout digérer et d’appliquer.

    L’illusion des limites dans la vie et en bourse

    Les limitations dans la vie, et encore davantage en bourse, viennent de nos propres limites intellectuelles que nous nous imposons / inventons. Nous refusons de croire ce que nous ne comprenons pas et croyons bêtement que nos propres limites sont celles de tout le monde. Si tout le monde a décidé de se limiter à la vie de salarié et de gagner un montant déterminé d’argent, ce n’est pas pour cela que nous sommes limités à faire de même.

    Avec la bourse, vous avez accès à un univers qui exprime totalement l’idéal capitaliste : n’importe qui peut, à force d’efforts et de persévérance, faire fortune. C’est un univers sans limites justement. Ne vous en créez pas artificiellement et saisissez cette immense opportunité. Il est certainement bien plus « facile » de devenir riche grâce à la bourse que dans d’autres domaines de la vie « réelle » : monter son entreprise, exceller dans une forme d’art, être un sportif au top niveau, etc. Les principes évoqué dans ce livre s’appliquent donc tout particulièrement à votre désir d’apprendre et de réussir en bourse.

    1ère étape pour faire fortune : le désir

    reflechissez et devenez richeVous devez avoir un désir ardent de devenir riche pour réussir en bourse. C’est le point de départ de votre accomplissement, et la puissance de ce désir va vous guider à travers toutes les étapes de votre expérience sur les marchés.

    Napoleon Hill donne un exemple très concret pour expliquer comment maintenir un désir ardent : couper les ponts derrière soi.

    Un jour un général a dû prendre ce genre de décision pour vaincre une armée plus forte numériquement que la sienne. Lui et sa petite armée ont débarqué en bateau sur le territoire de l’ennemi. Le général a ensuite brûlé l’embarcation. Pas de retraite possible, vaincre ou mourir était les deux seules options. Ils remportèrent la victoire. Leur désir ardent de gagner était la clé.

    A votre échelle, couper les ponts signifierait quitter votre job pour supprimer toute retraite possible… (remarquez que ce n’est pas un conseil que je vous donne explicitement)

    Faites déjà cet exercice pour ancrer votre désir de faire fortune : fixez la somme exacte (ex : 15 000 euros) que vous désirez, dites ce que vous êtes prêt à donner en échange (on n’a rien sans rien, combien d’heures de travail quotidiennes?), déterminez une date échéance à laquelle vous voulez obtenir cet argent (dans un an), faites un plan précis (quel marché? les actions? quelle stratégie?), mettez tout cela par écrit, lisez à haute voix votre objectif une fois le matin en vous levant, une fois le soir en vous couchant. L’important est que vous vous voyiez, sentiez et croyiez en possession de cet argent.

    2e étape pour faire fortune : le pouvoir de la pensée positive

    On sous-estime beaucoup trop le pouvoir du subconscient, et surtout la capacité que l’on a à influencer notre subconscient. Le désir et le courage rendent possible l’impossible.

    Beaucoup de personnes se croient « condamnés » à la pauvreté et à l’échec par une force étrange sur laquelle ils croient n’avoir aucun contrôle. C’est une erreur. Prenez la résolution de ne vous laisser influencer en rien et de bâtir votre propre vie COMME VOUS L’AVEZ DÉCIDÉ. Grâce à la pensée positive (croire en vous, en vos capacités, vous imaginer dans le futur en possession de richesses), vous allez avancer, transformer votre manque de confiance en courage, laisser tomber le futile et vous concentrer sur le but principal de votre vie.

    C’est avec cet état d’esprit de conquête et de confiance que vous devez aborder les marchés. Ils sont plein d’obstacles et de pièges, mais vous allez les surmonter.

    3e étape pour faire fortune : la connaissance, la spécialisation, les expériences personnelles

    Napoleon Hill insiste sur l’importance de se former avec tous les moyens à notre disposition : bibliothèque, cours du soir, etc

    Nous avons la chance maintenant d’avoir INTERNET ! Utilisez ce formidable outil d’accès à la connaissance. En plus, c’est une connaissance pratique par opposition à une connaissance académique (qui est bien aussi mais qui sert moins en bourse)

    Tenez un journal de trading pour capitaliser sur votre expérience personnelle.

    Faites un plan d’action précis et simple pour mettre en oeuvre ce savoir.

    Comment faire fortune, 4e étape : l’imagination

    Toute fortune part d’une idée.

    En bourse, vous pouvez vous inspirer des techniques et stratégies que vous apprenez pour inventer la vôtre, correspondant à votre style.

    C’est exactement ce que j’ai fait avec la stratégie de rendement zenoption.

    5e étape pour faire fortune : cristalliser le désir en action grâce à un plan bien défini

    Il ne suffit pas d’avoir un but. Surtout si celui-ci est ambitieux, le découper en étapes successives et simples et suivre un plan d’action bien défini en facilitera l’accomplissement.

    Pensez aux marathoniens, ils ne vont pas sur la ligne de départ dans s’être préparé auparavant de manière très programmée pendant plusieurs mois.

    Comment faire fortune, 6e étape : la persévérance

    faire fortune

    Image Courtesy of sheelamohan / FreeDigitalPhotos.net

    A travers le récit de beaucoup d’histoires concrètes d’hommes influents, Napoleon Hill illustre le pouvoir de persévérer pour réussir à transformer ses désirs en action.

    Ne pas confondre la défaite provisoire avec l’échec. Toute défaite temporaire porte en elle les germes du succès.

    Le succès va aux optimistes comme l’échec va aux défaitistes.

    Jesse Livermore, trader célèbre qui est devenu immensément riche, a fait faillite personnellement plusieurs fois avant de connaître le succès.

    Combien de personnes testent la bourse un peu la fleur au fusil, naïvement je dirais, et repartent rincées en disant qu’on ne les y reprendra plus.

    Très mauvais été d’esprit car :

    • elles n’étaient pas suffisamment formées,

    • elles n’ont pas respecté les règles de base et intransigeantes de money management,

    • elles ont choisi le plus facile à faire quand un échec se présente : abandonner. Un lâcheur ne gagne jamais et un gagneur ne lâche jamais.

    Ces personnes ont cru qu’elles allaient pouvoir obtenir quelque chose (de l’argent) de la bourse, sans rien donner en échanger (du travail, de la compréhension, de l’autodiscipline, etc)

    Détachez-vous de ce que pense les autres. Connaissez-vous vous-même, croyez en vous et en vos connaissances et ne lâchez rien.

    7e étape pour faire fortune : le pouvoir infini de l’association

    Associez-vous avec une ou deux personnes qui veulent également progresser sur le chemin de la réussite en bourse et partagez vos idées, vos connaissances. L’association pour le partage des idées, des informations, et des connaissances est bien plus efficace que l’association dans un projet professionnel (dont on dit souvent qu’elle ne fonctionne jamais).

    8e étape : transformer l’énergie sexuelle

    C’est l’énergie créatrice de tous les génies.

    Ceux qui ont réussi dans les arts, l’industrie, la bourse, etc étaient sous l’influence d’une femme.

    L’énergie sexuelle est le plus puissant de tous les stimulants qui entraînent les gens dans l’ACTION. Puisqu’elle est la plus puissante des émotions, il faut apprendre à la contrôler par la transmutation et à l’utiliser à d’autres fins. C’est très dur à réaliser mais il faut apprendre à canaliser et transformer son énergie sexuelle.

    9e étape pour faire fortune : le sixième sens

    Ce que décrit Napoleon Hill dans ce chapitre tient de ce qu’on pourrait appeler l' »instinct » en bourse. Au bout d’un moment, votre maîtrise vous fera « ressentir » des choses, vous pourrez prendre certaines décisions au « feeling », avec vos tripes, car votre expérience personnelle agira sur votre subconscient pour vous envoyer un message d’alerte.

    Par expérience personnelle, je dirais qu’il faut entre 2 et 4 années de pratique et d’apprentissage pour maîtriser correctement un nouveau domaine. Et je dis seulement « correctement ». Il en faut 2 à 4 supplémentaire pour devenir un expert ou « maître ». Ne vous attendez donc pas à avoir ce sixième sens en bourse avant environ 5 années de pratique…

    Les principales causes psychologiques d’échec en bourse

    Parmi les causes d’échec à concrétiser une idée ou un but dans la vie, j’en ai retenu quelques-uns qui s’appliquent au contexte de la bourse :

    1. Le manque de but bien défini dans la vie

    Il n’y a aucun espoir de succès pour celui qui n’a pas de but bien précis et défini. Ayez de l’ambition ! Ne choisissez pas un petit objectif.

    2. Le manque d’ambition d’aller au-delà de la médiocrité

    Pas de perspective de réussite pour celui qui est tellement indifférent qu’il ne veuille ni réussir sa vie, ni payer le prix de l’effort.

    3. Une éducation insuffisante

    Ce handicap peut être soigné facilement. L’expérience a montré que les personnes les mieux instruites sont souvent des autodidactes (surtout en bourse!). Il faut plus qu’un diplôme universitaire pour avoir de l’instruction. L’homme qui est instruit est celui qui a appris à obtenir ce qu’il veut de la vie sans violer les droits des autres. L’instruction ne consiste pas seulement en un ensemble de connaissances théoriques, mais en une application constante et efficace. Les hommes sont payés pour ce qu’ils savent mais surtout pour CE QU’ILS FONT DE LEUR SAVOIR.

    4. Le manque d’autodiscipline

    restez zen pour faire fortuneLa discipline vient du contrôle de soi. Cela signifie qu’on doit contrôler tous ses défauts, et surtout ses émotions en bourse. La maîtrise de soi est la tâche la plus difficile de tout le monde. Si vous n’êtes pas rigoureux, vous serez contrôlé et ballotté par le marché. Vous verrez dans votre miroir votre meilleur ami ou votre plus grand ennemi.

    5. L’hésitation

    C’est une des causes les plus courantes de l’échec. Lancez vous sur les marchés, quelle que soit les conditions de marchés. N’oubliez pas que beaucoup passent leur vie à vivre dans la médiocrité parce qu’ils attendent toujours le “bon moment” pour commencer à faire quelque chose de valable.

    N’attendez pas. « Le bon moment” ne viendra jamais. On peut gagner de l’argent dans n’importe quelles conditions sur les marchés.

    Commencez immédiatement et travaillez avec une bonne stratégie et de bons outils que vous avez à disposition. Et une fois que vous avez déterminé votre stratégie, vos points d’entrée et de sortie, n’en changez pas en cours de position.

    6. Le manque de persévérance

    En général, nous commençons bien ce que nous entreprenons, mais nous le finissons mal. Beaucoup ont tendance à abandonner aux premiers signes de défaite. Rien ne peut remplacer la PERSÉVÉRANCE (voir la 6ème étape)

    7. Le manque de contrôle des besoins sexuels

    Le désir de contact physique doit être transmuté en une autre forme de désir ou d’action (voir la 8ème étape)

    8. Le désir incontrôlé d’avoir « quelque chose sans rien donner »

    L’instinct du jeu conduit des millions de gens à l’échec. La bourse n’est pas un casino! Une étude du crash de Wall Street de 1929 montre que des millions de gens essayaient à ce moment là de faire fortune en spéculant sur des marges boursières.

    9. Le manque de décision bien définie

    Les hommes qui réussissent prennent des décisions rapidement et en changent très lentement, selon les cas. Les hommes qui échouent prennent des décisions très lentement et en changent rapidement, le plus souvent. L’indécision et l’hésitation sont deux soeurs jumelles dangereuses.

    10. Mal choisir son conjoint

    comment faire fortuneC’est une des causes les plus courantes de l’échec. Les relations entre 2 êtres mariés sont très intimes. Si elles ne sont pas harmonieuses, l’échec viendra facilement. Les rapports maritaux seront une forme d’échec s’ils sont marqués par la mesquinerie, la tristesse et la destruction de tout signe d’ambition.

    11. La prudence excessive

    Celui qui ne saisit pas sa chance devrait généralement se contenter des miettes laissées par les autres. La vie et la bourse sont pleines d’occasions à saisir. Considérez qu’elles ne sont pas remplies de risques mais d’opportunités.

    12. La superstition et les préjugés

    La superstition est une forme de peur. C’est également un signe d’ignorance. Ceux qui ont réussi ont l’esprit ouvert et n’ont peur de rien. Votre cerveau doit être flexible et dénué de tout préjugé pour réussir en bourse, car les conditions changent constamment et vous aurez souvent besoin de vous remettre en question.

    13. Se tromper de vocation

    Personne ne peut réussir dans un projet qu’il n’aime pas. Si vous décidez d’aller sur les marchés financiers, il est essentiel de vous y donner coeur et âme.

    14. La dispersion de vos efforts

    Le “touche à tout” est rarement bon. Concentrez tous vos efforts sur un BUT PRÉCIS bien DÉFINI.

    15. L’habitude de dépenser sans compter

    Un dépensier ne pourra jamais réussir, parce qu’il vivra éternellement dans la crainte de la pauvreté. Prenez l’habitude d’économiser systématiquement une partie de vos revenus. Sans argent,

    on doit se contenter de ce qui est offert et être heureux de l’obtenir. Ce qui s’appelle vivre au jour le jour

    16. L’intolérance

    Celui qui a un esprit “fermé” réussit rarement. Être intolérant signifie qu’on s’oppose à toute nouvelle connaissance. En bourse, vous devez considérer que vous êtes en apprentissage permanent.

    17. L’intempérance

    La pire forme d’intempérance concerne les aliments, les boissons et la vie sexuelle. L’excès dans ces domaines est fatal au succès. Adoptez un mode de vie sain pour trader.

    18. La possession d’un pouvoir non acquis par ses propres efforts

    (Les enfants d’hommes riches et autres qui héritent de fortunes qu’ils n’ont pas gagnées) Le pouvoir est souvent fatal au succès s’il n’est pas gagné petit à petit. Les richesses rapides sont plus dangereuses que la pauvreté. Un coup de chance n’est pas synonyme de succès en bourse. C’est par le travail, la compréhension, et la maîtrise de ce que l’on fait que l’on peut devenir riche en bourse.

    19. L’estimation au lieu de la réflexion

    La plupart des gens sont trop indifférents ou trop paresseux pour juger par eux-mêmes de la réalité. Ils préfèrent agir sur des “avis” créés par des intuitions ou des préjugées. Ne prenez pas pour argent comptant les avis des « experts » en bourse.

    20. Le manque de capital

    C’est une cause d’échec courante pour ceux qui se lancent sur les marchés pour la première fois, sans réserve suffisante de capital pour encaisser les erreurs inévitables. Ayez un bon money management pour diminuer l’influence de ce facteur.

    Voilà, j’espère que le résumé du livre « Réfléchissez et devenez riche » appliqué à l’univers de la bourse vous sera utile et pourra vous aider à faire fortune. Si vous souhaitez lire l’intégralité du livre (qui ne coûte que 6,20 euros!), vous pouvez le commander ci-dessous :

    Réfléchissez et devenez riche

    5 COMMENTAIRES

    1. Salut Gaël et merci pour ta participation à l’événement inter-blog!

      Très bonne idée de faire un parallèle entre le livre “Réfléchissez et devez riche” de Napoleon Hill et la bourse. Tu as tout à fait raison au sujet de l’importance de la psychologie ou du mental en bourse 😉

      La sixième étape est pour moi une des plus importantes en bourse avec la persévérance et la discipline. Il est tellement facile de se lancer, de tout perdre et d’abandonner rapidement. S’accrocher, analyser ses erreurs pour les comprendre et ne pas les reproduire, essayer de nouveau est beaucoup plus difficile… mais tellement plus enrichissant!

      J’ai un petit aveu à te faire… j’ai lu ce livre il y a pas loin d’une dizaine d’années maintenant et je ne l’ai pas trouvé particulièrement exceptionnel. J’avais déjà lu de nombreux livres sur des sujets similaires et du coup n’avez pas été impressionné par ce livre. En fait, nombre de ces livres étaient très certainement inspirés ou influencés par Napoleon Hill. Ton article vient de me donner envie de le lire de nouveau.

      Ben
      Ben de Bourse Ensemble Articles récents…Comment gagner avec les actions – Le guide pratiqueMy Profile

      • Salut Ben,
        Oui, la discipline évite de tout perdre, et la persévérance est tellement importante car il faut vraiment du temps avant de maîtriser un nouveau domaine. Personne ne s’attendrait à savoir jouer un instrument de musique au bout de 2 semaines…
        De plus, une chose dangereuse peut masquer des lacunes en bourse : c’est la chance. On peut très bien réussir au début (par exemple car le marché monte dans son ensemble), mais être un très mauvais trader / investisseur.
        Il faut faire très attention.
        Je suis content de t’avoir donné envie de relire : Réfléchissez et devenez riche. 😉 Son intérêt vient de sa richesse et de son foisonnement d’informations (histoires concrètes, principes de bon sens, déclarations pas forcément politiquement correctes), mais il faut digérer tout ça. Le relire (même plusieurs fois pour certains chapitres) peut être une bonne idée. C’est de la psychologie avant tout, et notre cerveau a besoin de répétition pour changer…

      • Oui, c’est au lecteur d’intégrer ces concepts et principes et de se débrouiller avec dans la vie ! Mais bon, pour ceux qui ont tendance à se laisser aller, ou à être défaitiste / fataliste, c’est pas mal…

    2. S’il y a 2 qualités essentielles à avoir pour devenir riche, ce sont:

      Avoir du sang froid
      Etre fort psychologiquement.

      La psychologie joue beaucoup en matière d’argent. C’est bien le cas à la bourse.

    Laisser un commentaire

    CommentLuv badge