Roue sectorielle : optimisez votre timing d’investissement!

La roue sectorielle peut être bien utile pour améliorer votre timing d'investissement.

Voici son principe.


L'économie est en constante évolution, et tous les secteurs ne se comportent pas de la même manière en temps de crise ou en phase d'expansion de l'économie, certains sont cycliques (dépendant de la conjoncture) et d'autre non.


Les cycles économiques sont constitués de 4 phases principales :


  • expansion,
  • surchauffe,
  • récession,
  • reprise.

Voyons ci-dessous les secteurs que les investisseurs privilégient dans ces différentes phases en fonction de leur sensibilité à la conjoncture.


Connaître la roue sectorielle va vous permettre de privilégier certains secteurs en fonction de la conjoncture.

Les phases du cycle économique constituent la roue sectorielle

roue sectorielle

En phase de surchauffe

Les taux d'intérêt commencent à remonter, mais le risque inflationniste reste important.


Les marchés boursiers se retournent progressivement à la baisse après une phase d'hésitation.

L'aversion au risque va devenir de plus en plus forte et les investisseurs, frileux, vont rechercher des secteurs qui n'ont pas été survalorisés lors de la période haussière précédente:


  • Les secteurs défensifs non cycliques dont la sensibilité à la conjoncture est quasi-nulle. Les résultats des entreprises de ces secteurs ne seront que peu impactés par la crise économique qui s'annonce. Exemple : la santé.
  • Puis les secteurs défensifs non cycliques peu sensibles à la conjoncture. Les entreprises de ces secteurs resteront rentables en cas de perturbations économiques même si une partie de leurs résultats sont liés à la conjoncture. Exemples : Biens de consommation courante (alimentation, etc), services de distribution (eau, gaz, électricité)

La hausse des taux d'intérêt enclenchée va finir par provoquer une récession...

En phase de récession

Les taux d'intérêt sont en baisse, le risque déflationniste est présent.


Les marchés boursiers sont baissiers. Les gestionnaires de portefeuille vont commencer à se positionner :


  • Sur des secteurs d'activité cycliques qui sont en avance (4 à 6 mois) par rapport au cycle d'activité classique et qui ont beaucoup baissé pendant la purge des marchés. Les entreprises de certains de ces secteurs sont sensibles aux taux d'intérêt et sont tirés par les liquidités. Ils vont connaître une reprise précoce. Exemples : Immobilier, banques, assurances, technologies et technologies de l'information.

En phase de reprise

Les taux d'intérêt sont bas et il y a une reprise inflationniste.

 

Les marchés boursiers forment une base et reprennent le chemin de la hausse, pour peu à peu passer à une phase euphorique où seules les bonnes nouvelles sont retenues par la communauté financière.


Même si tout monte, les secteurs qui verront le plus d'engouement sont :


  • Les secteurs directement en phase avec l'activité économique comme les biens de consommation discrétionnaire (électronique, loisirs, automobile, média, bâtiment, etc)
  • Puis les secteurs tirés par les résultats, en retard (4 à 6 mois) par rapport au cycle économique, le temps que les résultats traduisent l'amélioration de l'activité. Exemples : Industries, matières premières.

En phase d'expansion

Les taux d'intérêt sont en hausse, la reprise inflationniste est forte et les marchés boursiers sont en hausse depuis un bon moment.


Certains secteurs dont la visibilité est réduite commencent à être sanctionnés. D'autres, les services non cycliques comme l'énergie, et les télécoms, sont privilégiés.

Comment utiliser la roue sectorielle

Pour passer à l'action et optimiser le concept de la roue sectorielle , vous pouvez utiliser des options sur les ETFs sectoriels. Ce sont des ETFs (fonds passifs de gestion de regroupement d'actions) qui se concentrent uniquement sur des secteurs bien particuliers.


Par exemple :

- XLE, l'ETF sur le secteur de l'énergie.

- XLF, l'ETF sur la finance, etc etc



J'offre un guide des ETFs sectoriels aux membres du club zenoption lors des quelques emails de communication. Vous pouvez vous inscrire ici.


Ensuite,  une fois ces supports parfaitement adaptés à la roue sectorielle sélectionnés,  vous pouvez acheter des options sur ces ETFs, avec une expiration qui correspond au cycle économique.


Utiliser des stratégies sur options vous permet d'optimiser votre capital utiliser. Et aussi de mettre en place ce genre de montage dans lequel vous miser sur la hausse de XLF (pendant le cycle économique propice de la roue sectorielle), mais n'avez  pas de risque de pertes si l'ETF part dans l'autre sens (partie gauche de la courbe P&L à zéro) :

Si  vous sortez avant l'échéance, vous avez très peu de probabilités de pertes même si l'ETF est dans la zone de "creux".


Je vous apprend ce type de montage (et bien plus!) dans la formation Investir malin avec les options


Utilisez la roue sectorielle de manière rusée : 


  • en ne mobilisant qu'une petite partie de votre capital (ne pas acheter en direct des actions ! trop  consommateur de capital)
  • en utilisant les bons supports diversifiés que sont les ETFs (moins de risque que de miser sur une seule action d'un secteur)
  • en minimisant vos pertes potentielles voire en les annulant avec mes stratégies options