Accueil Conseils aux traders et investisseurs Méfiez-vous des brokers forex au statut de « market maker »

Méfiez-vous des brokers forex au statut de « market maker »

    market maker

    Le saviez-vous?

    La plupart des brokers forex grand public dont on voit les publicités sur internet ont le statut de « market maker » (nous allons voir plus bas ce que cela signifie). Même les plus connus…

    Cela pose pas mal de problèmes indirects pour les clients.

    Ci-dessous je vais donc vous expliquer les coulisses du fonctionnement des brokers forex, dans quel but ils ont ce fonctionnement (se faire le maximum d’argent sur votre dos, vous pouvez vous en douter), et comment éviter de passer par un broker market maker pour vos transactions.

    Market maker : définition et ce que cela implique

    Cela signifie que le broker « fait le marché » que vous voyez sur vos écrans. Les prix « meilleur acheteur » et « meilleur vendeur » (bid et ask) qui sont disponibles sont décidés par le broker. C’est assez logique, vous saviez déjà qu’il décidait de ce spread puisque celui-ci est différent chez chaque broker et que c’est un critère de sélection pour vous et de concurrence entre brokers.

    Mais que cela signifie-t-il concrètement?

    Quand vous passez un ordre sur une paire de devises, VOTRE CONTREPARTIE EST LE BROKER. C’est très important de comprendre cela.

    C’est pour cela que quand la volatilité est forte ou avant une annonce économique importante par exemple, le spread s’élargit énormément (ce qui peut déclencher artificiellement votre stop) ou même que les transactions ne sont plus possibles. Le broker en face ne veut pas prendre de risque trop important dans ces moments, car si vous faites une transaction, il a lui-même une position ouverte en portefeuille !

    Voyons ci-dessous pourquoi les brokers fonctionnent en majorité en mode market maker, plutôt que de vous donner accès directement au marché interbancaire en prenant une commission.

    Etre market maker pour se faire le maximum d’argent sur votre dos!

    Voici concrètement comment cela se passe : quand vous passez une transaction, votre contrepartie est le broker market maker comme je l’ai mentionné, ou plutôt, le portefeuille d’un trader travaillant chez le broker.

    Il y a deux types de portefeuilles chez le broker market maker : A (portefeuille où vont la grande majorité des trades) et portefeuille B (où vont quelques trades)

    Portefeuille A : le portefeuille des nuls

    Dans le portefeuille A : les trades ne sont pas couverts par le trader sur le marché, ce qui signifie que votre trade ouvre une position ouverte dans le sens contraire dans le portefeuille du trader.

    Exemple, vous achetez 25 000 EUR/USD. Dans votre « portefeuille personnel », vous êtes long EUR/USD, ou encore, vous êtes long en euros, et court en dollars US.

    Dans le portefeuille A du market maker, le trader se retrouve court 25 000 EUR/USD, ou pour s’exprimer autrement, il est court en euros et long en dollars.

    Et le trader du portefeuille A va garder cette position ! Jusqu’à ce que vous la fermiez vous-même! Son calcul : plus de 90% des particuliers perdent de l’argent sur le forex. Il veut donc récupérer TOUTE votre perte, et pas seulement quelques pips de spread !

    Vous commencez à comprendre l’intérêt pour le broker market maker…? Même s’il y a de temps en temps quelques trades gagnants pour les particuliers (et donc perdants pour le broker), globalement, il va gagner beaucoup d’argent avec vos pertes.

    Ce n’est que si, après un certain temps (quelques mois), il se rend compte que vous gagnez de l’argent globalement sur les marchés qu’il va vous passer dans le portefeuille B.

    Portefeuille B : le portefeuille des bons

    Dans ce portefeuille B, le trader qui reçoit la position inverse à votre transaction va tout de suite la couvrir sur le marché interbancaire (hé oui, elle a de grandes chances d’être perdante pour lui, il ne veut pas prendre le risque). Du coup il ne va gagner que le spread, quelques pips maximum, sur la transaction.

    Exemple, vous achetez 25 000 EUR/GBP à 0.7500.

    A ce moment, le carnet d’ordre (supposons 3 pip de spread) proposé par le broker market maker est donc : bid 0.7497 / ask 0.7500.

    Sur le marché interbancaire, le spread est de 1 pip (c’est le cas pour la plupart des paires de devises majeures) : bid 0.7498 / ask 0.7499.

    Le trader achète tout de suite 25 000 EUR/GBP à 0.7499. Il gagne 1 pip seulement.

    Comment éviter les brokers grand public au statut de market maker?

    Vous avez compris que ce mode de fonctionnement de market maker n’était pas vraiment dans votre intérêt, vous traders particuliers : cela créé des « slippages » et peut faire que vos stops sont très mal exécutés si le trader market maker décide d’élargir outrageusement le spread avant une annonce par exemple. Spread qui, sur le marché interbancaire, reste correct (vous pouvez me croire, je l’ai sous les yeux toute la journée, et j’ai aussi un autre broker grand public connu que j’utilise pour les graphiques).

    La solution consiste à passer par un broker professionnel comme Interactive Brokers, qui donne UN ACCES DIRECT AU  MARCHE INTERBANCAIRE du forex, en prenant juste une faible commission fixe (environ 2$ par transaction, ce qui est moins qu’un ou deux pips de commission pour les brokers grand public qui se font déjà 5 à 10$ de commission dans ce cas pour une position de 50 000 par exemple). Ainsi, votre contrepartie n’est pas le broker, mais une autre personne (ou institution) sur le marché interbancaire régulé.

    Je sais que cela peut apparaître comme une sorte de publicité pour ce broker… Je ne sais trop que répondre à cela…

    Quand il y a un broker meilleur qu’un autre, il faut bien le dire à un moment, non? Car à force de rester neutre, finalement, on n’est pas forcément meilleur conseiller. De plus, je n’ai pas spécialement d’intérêt personnel à recommander ce broker, c’est juste le courtier de tout trader / investisseur sérieux.

    Vous pouvez regarder la palette de produits et les tarifs sur le site d’Interactive Brokers  et juger par vous-même. J’avais fait il y a quelque temps ce comparatif entre quelques brokers (il porte sur les frais de courtage sur les actions, qui sont aussi très bon marché chez Interactive Brokers).

    Et pour recevoir gratuitement un tutoriel IB (car la plateforme professionnelle n’est pas forcément très conviviale), vous pouvez vous inscrire au club zenoption ci-dessous, vous recevrez en plus d’autres cadeaux intéressants :

    Club ZENOPTION

    PAS DE COMMENTAIRES

    Laisser un commentaire

    CommentLuv badge